Les Collectionneurs sur Art d’Oise

Dans cette histoire courte, qu’elle publie chez la maison d’édition « Moteur » qu’elle a créée au début de l’année 2010, la romancière Emilie Frèche brosse un portrait haut en couleur du milieu de l’art contemporain. Chacun a sa place, chacun ses intérêts et chacun son point de vue : le galeriste, le collectionneur, la femme du collectionneur, la famille du collectionneur, l’artiste et les médias évoluent dans le monde fermé, snob et même fou de l’art. L’amour de l’art ? Oui, mais derrière, les personnalités se révèlent, plus ou moins sympathiques, plus ou moins calculatrices, plus ou moins sensibles. Avec talent et légèreté, la plume d’Emilie Frèche décrit un monde fascinant, qui peut accaparer toute une vie, et même la sauver. L’humour côtoie la souffrance, plus profonde, des individus eux-mêmes qui évoluent dans une société en crise où l’argent reste malgré tout » le déclencheur » et « la finalité de toute chose ». Mais une magnifique collection n’est-elle pas le plus bel héritage ?Un livre qu’on ne peut lâcher avant le dénouement. Génial.Les romans d’Emilie Frèche:Chouquette, chez Actes Sud en 201024 jours, la vérité sur la mort d’Ilan Halimi, au Seuil en 2009La mort d’un pote, chez Panama en 2006Le film de Jacky Cukier, chez Anne Carrière en 2006Le sourire de l’ange, chez Ramsay en 2004Une femme normale, chez Ramsay en 2002, Points Seuil n°1490Les vies denses, chez Ramsay, en 2001

Grain de sel

Gabriel a rencontré Chloé, il est tombé amoureux d’elle, elle est tombé enceinte, ils ont acheté un petit pavillon en province pour y construire leur nid et maintenant, ils sont prêts à accueillir leur enfant. Surtout Gabriel. Gabriel se sent ultra-prêt, il est devenu un homme mature et responsable, c’est ce qu’il se dit en écrivant sa chronique pour le lendemain quand, ploc-ploc, il se met à pleuvoir dans son bureau.

C’est une fissure dans la dalle de sa terrasse. Comment faire? Se lancer dans des travaux titanesques avant l’arrivée du bébé? Faire appel à des professionnels? Gabriel ne sait pas encore, mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’appellera pas son père. Il est devenu un homme mûr et responsable. Il s’apprête avoir un enfant. Il ne laissera plus son père mettre son grain de sel dans ses affaires. Et si c’était déjà chose faite?

Eric Gilberh a publié dans plusieurs revues (Bordel, Brèves…) Aujourd’hui il partage son temps entre l’écriture et la musique.